Comment faire refleurir une orchidée?

olla à planter dans un pot avec le bouchon en liège retirer

Depuis de nombreuses années, les orchidées sont devenues une plante incontournable des jardineries. Avec leurs fleurs d’une élégance rare, les phalaenopsis peuvent être un cadeau à la fois raffiné et sophistiqué, facile à associer à une décoration d’intérieur. Pas étonnant qu’elles soient la troisième plante la plus vendue en France, avec 5 millions de pots par an!

Pour autant, son problème majeur est que très souvent, sa fleur finit par faner en quelques semaines. Et il ne reste alors que deux feuilles et une tige rabougrie, nous laissant circonspects devant l’éternelle question : “Quand et surtout comment mon orchidée refleurira-t-elle?”

Comme bien souvent, c’est en adoptant une logique de biomimétisme que vous trouverez le plus simplement une réponse… Inspirez vous de ce qu’il se passe dans la nature et tentez de la reproduire. Bien qu’il existe 160 espèces d’orchidées à l’état sauvage en France, les variétés que l’on trouve dans le commerce, sont plus proches des espèces vivant dans les zones équatoriales. Elles se sentiront bien dans des atmosphères chaudes et humides, et apprécieront les légères variations de températures entre le jour et la nuit.

Alors pour espérer voir votre orchidée fleurir, maitrisez la période de floraison et agissez sur 3 paramètres assez simples: la luminosité, la température, et un engrais adapté correctement appliqué.

Quand fleurissent les orchidées ?

Cela peut varier d’une espèce à l’autre. Mais généralement, elles fleurissent 2 fois par an, au printemps et à l’automne. Attention à ne pas confondre période de floraison et période durant laquelle la plante sera fleurie. Des orchidées fleurissant à l’automne peuvent conserver leurs fleurs durant de longues semaines en hiver. Les plus chevronnés arrivent même à garder leurs orchidées en fleur presque toute l’année.

D’une manière générale, il faut comprendre que les orchidées ont un cycle: croissance/floraison/dormance, qu’elles reproduisent indéfiniment, et qu’il vous faudra appréhender. Si on vous a offert une plante en fleur, qu’elle a fané, et qu’elle végète, c’est probablement que les conditions dans lesquelles elle est, favorisent une stagnation en dormance. C’est à ce moment la que vous pouvez agir.

Quelle luminosité pour mon orchidée ?

Les orchidées ont besoin de beaucoup de lumière. Une exposition plein sud est indispensable pour stimuler la floraison. Mais attention aux rayons directs du soleil qui peuvent lui être nocifs. Durant les mois d’été, placez les derrière un rideau par exemple afin de feutrer la lumière.

La particularité très souvent ignorée des orchidées, est qu’elles sont des plantes épiphytes. C’est-à-dire qu’elles vivent naturellement accrochées à des arbres ou des roches. Elles n’ont pas besoin d’être plantées dans du terreau. Leurs racines sont capables de capter l’eau et les minéraux de l’air ambiant. C’est la raison pour laquelle on les trouve souvent dans des pots en plastique transparent. Si vous utilisez un cache pot, veillez à pouvoir passer 2 doigts entre celui-ci et le pot.

Cela permettra aux racines de bien se développer Et si des racines dépassent en surface, laissez-les s’étendre autour du pot. Un bon moyen de savoir si votre orchidée manque de lumière, et de regarder les feuilles. Si elles sont anormalement grandes, ou qu’elles jaunissent, c’est le signe qu’un changement d’emplacement est à envisager.

Quelle température ambiante pour mon orchidée ?

Les passionnés d’orchidées les cultivent souvent en serre, pour se rapprocher au plus près de leurs conditions naturelles. l’idéal étant une température de 20-30 degrés la journée, et 15-22 degrés la nuit. Mais pas de panique, elles pourront s’épanouir dans des conditions plus classiques, à condition d’avoir quelques éléments en tête.

A la différence de leur développement en milieu naturel, les orchidées ont des cycles influencés par notre climat et une vie en intérieur. En période de dormance, la plante va renouveler et stocker dans ses racines les nutriments qui seront nécessaires à sa floraison. Pour la stimuler, une température d’environ 15-20 degrés sera idéale.

Quel engrais pour mon orchidée ?

Utilisez un engrais naturel pour orchidées. Son dosage en NPK sera plutôt concentré en phosphore pour stimuler la santé et le développement de ses racines, et en potassium pour répondre aux besoins de la floraison. Vous aurez ainsi des racines robustes capables de faire les réserves nécessaires à booster la floraison.

Préférez des engrais organiques bio, à diluer dans de l’eau pour arroser le substrat et les racines. Il est également possible d’utiliser des engrais foliaires (à pulvériser sur les feuilles). Les orchidées détestent les eaux calcaires. C’est pour cette raison que certains engrais sont volontairement acidifiants, afin de maintenir un équilibre acido-basique. L’idéal étant d’utiliser de l’eau de pluie, qui se rapprochera plus de l’eau de ruissellement qu’elles puisent dans leurs conditions naturelles.

Vous voilà donc parés pour vivre le plaisir unique de voir votre orchidée fleurir à nouveau! Alors, ça ne marchera peut-être pas du premier coup. Les passionnés vous diront qu’il faut tuer 100 orchidées avant d’en comprendre toutes les subtilités. Mais voici un de leurs secrets le mieux gardé: vos orchidées se porteront à merveille quand vous aurez compris comment ne pas trop vous en occuper…